Le Jour des morts
>> Retour la page d'accueil
© Association pour l'Estampe et l'Art Populaire

 

L’exposition sur le Jour des Morts

© Carlos Cortez


© Nicolas de Jesus
 

© Marcos Carrasquer





© Christine Gendre-Bergère

 
   
   Chaque année l’association organise une exposition sur le Jour des Morts, tel qu’il est célébré au Mexique.

   Le propos de cette exposition est de communiquer aux français l’idée très particulière de la mort chez les mexicains.

   Il s’agit également de révéler le rôle important de l’imagerie de la mort en Europe (la danse macabre), véhiculée par les Espagnols, ainsi que l’influence de la France au 19e siècle dans la construction de l’iconographie de la mort au Mexique.

   Dans l’évènement intitulé « Le Jour des Morts » réalisée par l’association, une offrande est dressée aux défunts, garnie de fleurs, de friandises, de figurines en papier mâché et d’icônes.

   L’offrande est accompagnée d’une exposition d’estampes et d’œuvres graphiques, peintures, mobiles et diverses réalisations plastiques des artistes de l’association.

   Dans ces œuvres, on se moque des vivants. Ceux qu’on hait, ceux qu’on aime; tous sont dépeints comme des squelettes rigolards, des calaveras. La cause de leur mort fictive est attribuée à un trait de leur personnalité, souvent décrit dans une épitaphe rimée et outrancière.

   Pourquoi faisons-nous cela ?

   Si bien nous savons qu’au Mexique tout le monde meurt, en contemplant la France d’aujourd’hui, on dirait que personne ne meurt : tout le monde est jeune, tout le monde est beau ; la décrépitude est nulle part visible et la mort, encore moins.

   Par nos moyens modestes, on essaye de faire une action salutaire en faisant revenir la mort en France… Pour rire de nous-mêmes, et rire de la mort…

© Kristin Meller

et le poème...

de Raoul Velasco